Fleurs cultivées en france

Qu’est ce qu’une marque éthique ?

La dimension éthique a été pour moi une véritable réflexion lors de la création de ma marque. Je faisais déjà très attention dans mon quotidien à ne pas laisser les appareils électroménagers branchés toute la journée, à bien éteindre les lumières et à ne pas trop gaspiller le chauffage ou l’eau. Pour aller encore plus loin, j’ai aussi décidé en 2015 de tenter le challenge du 0 déchet, ce qui n’est pas une mince à faire ! Mais aujourd’hui, tous ces petits gestes me paraissent être du bon sens et totalement naturels. Mon style de vie étant déjà très tourné vers l’éco-responsabilité, il était pour moi logique d’en faire une des valeurs principales de Kamélion Couture.

Cherchant à comprendre les fondements même de la notion de marque éthique, je me suis longuement renseignée au moyen d’articles et de documentaires qui m’ont aidé dans ma démarche. Je vous dévoile donc aujourd’hui mes petits tips pour reconnaître une marque éthique.

 

TIPS #1 : Regarder précisément la composition du produit

Une marque a dans l’obligation d’être transparente sur la composition de son produit. À partir de là, il est facile de se faire une idée sur la qualité de celui-ci, il suffit de se poser les bonnes questions : les matières, sont-elles naturelles ? (comme le coton biologique ou le lin par exemple). Quel est l’impact environnemental de la production de cette matière ? L’entreprise a-t-elle fait l’effort de chercher des matières recyclées ou bienveillantes pour la planète ?

Pour ma part, j’utilise des matières naturelles telles que la soie et la dentelle de Calais. J’essaie d’être toujours dans la recherche de nouveaux tissus innovants qui m’aideraient à aller au bout de ma démarche. J’ai d’ailleurs trouvé le Tencel, une matière biologique et biodégradable qui se rapproche grandement de la soie. Au-delà de la composition, j’achète mes matières en fonction de mes besoins réels. Pour chaque cliente, je calcul la quantité de tissu qu’il me faut et je ne commande pas plus. Je regroupe ensuite les achats afin d’effectuer une seule commande pour réduire le transport et les emballages plastiques.

 

TIPS #2 : S’intéresser au lieu de production

Même si la composition du produit est éthique, il faut s’assurer qu’il ne provienne pas d’un pays trop éloigné. En effet, une matière naturelle peut tout à fait avoir une empreinte carbone élevé dû au transport depuis le pays de fabrication. C’est en visionnant le documentaire The True Cost que je me suis rendue compte de l’ampleur des conséquences de la Fast Fashion, que ce soit au niveau humain ou environnemental. Les conditions de travail dans les pays asiatiques peuvent être déplorables, des ouvriers sous-payés, travaillant dans des bâtiments non-conformes aux règles de sécurité, prêt à s’effondrer. Des vêtements faisant 2 fois le tour de la terre avant d’arriver au client final. C’est pourquoi il est préférable de choisir une marque qui fait attention aux fabricants qu’elle choisit, qui s’intéresse aux conditions de travail et à l’impact environnemental que sa production engendra.

 

TIPS #3 : Vérifier si la marque est labellisée

Il existe aujourd’hui plusieurs certifications qui garantissent la transparence de la marque sur son implication écologique :

PETA (People for the Ethical Treatment of Animals) : association qui défend le droit des animaux. Ce label garantit l’absence de matières animales dans le produit.

Oeko Tex : label qui garantit que les matières ne sont pas nocives pour la santé de l’homme.

GOTS (Global Organic textile Standard) : label qui permet d’assurer que vos matières sont d’origines naturelles, comme le coton biologique par exemple.

Ecolabel Européen : certification très poussée qui garantit une transparence totale sur les conditions de travail en usine ainsi que sur l’impact environnemental du produit « tout au long de son cycle de vie ».

 

TIPS #4 : Analyser le prix

Une marque transparente et juste concernant son prix de vente est une marque transparente et juste envers ses clients et ses employés. En effet, l’entreprise se doit d’être honnête concernant ses coûts de main d’œuvre et sa marge afin que le client ne se sente jamais arnaqué. Un prix éthique garantit aussi un salaire descend pour les travailleurs.

 

TIPS #5 : Le nombre de collections

Dès la création de Kamélion Couture, je me suis fixée à une collection tous les deux ans. Cela me permet d’affirmer et de partager mon identité et ma volonté écologique. Il est important de ne pas inciter les gens à surconsommer en sortant des nouveautés tous les mois.

 

Choisir une marque éthique, c’est choisir une démarche dans sa globalité. De la fabrication des matières première à sa seconde vie, le cycle de vie entier du produit doit être pris en compte. Que ce soit une démarche environnementale, associative ou humaine, la transparence est la valeur clé.

Pour tout savoir sur ma démarche éthique, rendez-vous dans la rubrique écoresponsable de mon site Internet !

 

Les crédits

Fanny Paris Photographe

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *