Robe de mariée écoresponsable, les matières.

Acheter de façon réfléchie

 

Je ne fais pas de stock de tissu, je commande juste le nécessaire pour chaque cliente. J’aimerais pouvoir acheter mes tissus en boutique proche, mais les articles ne sont pas suivis et je dois être sûre de pouvoir commander les tissus dont j’ai besoin pour mes clientes. C’est la raison pour laquelle je travaille toujours avec les mêmes fournisseurs, ceux choisis pour leur proximité France ou Europe. Je regroupe les achats de matière et attends d’avoir une bonne quantité avant de commander, ainsi je réduis les transports et les emballages. J’insiste, à chaque fois auprès des fournisseurs pour qu’ils ne mettent pas trop de plastique lors des livraisons.

Dentelle certifiée Oeko Tex

La composition de mes robes de mariée écoresponsable.

 

Concernant le choix de mes matières premières, j’essaie toujours d’innover et de rendre mon cycle de production plus responsable. Pour cela, j’essaie au maximum d’acheter des tissus Français ou Européen et, surtout, labellisés ou certifiés. Pour les tissus, il existe deux grands labels qui prouvent que la matière est responsable : le label GOTS et le label Oeko-Tex.  Voici quelques informations pour vous aider à les distinguer : 

 

  • Oeko tex : certifié que le produit ne contient pas de produits nocifs, que ce soit pour la santé ou pour l’environnement. Toutes les étapes de la chaîne de production sont vérifiées, de la fabrication du fil jusqu’au produit final. Pour en savoir plus sur Oeko Tex, rendez vous sur mon article de blog !

 

  • GOTS : C’est un label qui certifie non seulement le respect de l’environnement et de la santé mais aussi des conditions de travail en usine. Le produit doit contenir au minimum 90% de fibres biologiques et, bien sûr, aucun produits chimiques ou OGM. C’est aussi une démarche dans sa globalité, autant environnemental que social. Un produit certifié GOTS doit être conçu en pensant à la réduction des déchets, des emballages, à la consommation d’eau ou encore au traitement des eaux usées. Mais tout un aspect éthique vient se rajouter à ce label qui certifie des conditions de travail dignes et un salaire juste. 

 

Pour les dentelles de mes robes de mariée écoresponsable, je me fournis principalement en dentelle de Calais-Caudry. Je viens de trouver un fabriquant qui développe une gamme de dentelle bio !  Depuis octobre leurs références sont certifiés 100% coton et labellisés GOTS. Leurs autres dentelles en polyamides sont labellisées GRS, c’est à dire que même si ce n’est pas 100% coton, il y en a au moins 70%. 

Bien sûr, si je choisis des dentelles autre que celle de calais, je fais attention à ce qu’elles soient certifiées Oeko tex, pour ne pas mettre en danger la santé de mes clientes. 

 

Ce dentellier me disait d’ailleurs qu’il était aujourd’hui difficile de faire le tri entre le vrai et le faux écoresponsable. Leurs démarches sont plus transitoires, comme la mienne, ils essayent dans un premier temps de ne pas faire de gâchis et ensuite de trouver des innovations comme le polyamide recyclé certifié GRS ou des polyamides biosourcés fait à partir d’huile de ricin et non plus de pétrole, très prometteur, mais encore extrêmement cher et difficile d’approvisionnement. 

 

Pour les autres tissus, mon point fort est le Tencel. Son rendu est très proche de la soie. Le tencel est un tissu écologique et biodégradable. Il est fabriqué à partir de pulpe de bois issus de forêt gérée durablement. Les arbres utilisés sont très peu gourmands en eau, environ 5 fois moins que pour la culture du coton. Cerise sur le gâteau inutile de couper les arbres pour produire le tencel, le solvant naturel et non toxique utilisé dans le processus de fabrication est récupéré à 99 %.  

 

Mon deuxième atout est le coton biologique ! Je jongle entre le coton, le chambray et la crêpe de coton qui sont tous certifiés GOTS. Les fibres biologiques viennent d’Inde, du Bénin ou de la Tanzanie mais le filage, le tissage et les finitions (teinture, lavage, impression) sont réalisés en France dans le respect de la planète et de la santé. 

 

J’ai aussi trouvé du lin d’origine française et tissé en France, ce qui est très rare ! La France est le 1er producteur mondial de lin, mais seulement 0,95 % de la production française est biologique. Le lin français est à 90% filé en Chine.

 

Mon dernier challenge c’est la soie ! Bien sûr, c’est une matière naturelle avec un tissage mécanique donc c’est moins polluant. Mais je ne trouve pas encore de fournisseur labellisé GOTS à qui je pourrais acheter en moins gros métrage. 

 

Aujourd’hui, penser empreinte écologique c’est très important. Il faut prendre soin de choisir ses matières premières pour que celle-ci soit dans le respect de l’écologie pour préserver notre santé et notre planète. C’est une valeur qui me tient à cœur et que je mets en œuvre dans mon quotidien. Pour moi concevoir des robes de mariée écoresponsable va jusqu’à proposer des fermetures éclair en fibre recyclé et des boutons oeko-tex fabriqués en France. Et selon les matières que vous aurez choisies, je couds les robes avec du fils bio ou oeko-tex.

Crédit photo: Fanny Paris