Etre écoresponsable, éco conception.

La Fast Fashion et ses conséquences

 

Vous l’ignorez peut-être, mais l’industrie textile est l’une des plus polluantes.

 

Générant plus de 3 Trillions de dollars par an à l’international, selon Fashion United, l’industrie de la mode s’impose comme une réelle source de richesse dans le monde. Malheureusement, elle détient la seconde place des industries les plus polluantes et productrices de déchets, juste après l’industrie pétrolière. Utilisant à son avantage son fort pouvoir économique au détriment de son impact social et environnemental, les actions de cette industrie commencent de plus en plus à choquer la population du monde entier. 

 

Ces entreprises engendrent littéralement la sur-consommation, certaines marques font presque du jetable, la qualité n’est pas toujours au rendez-vous. La production des matières premières, la transformation des fibres, la fabrication des vêtements,  le transport entre chaque processus, sont autant d’étapes qui polluent et engendrent des déchets. Rien que pour la découpe de vêtements, il faut savoir que c’est minimum 15 % de perte de tissu par mètre carré qui sont jetés et jusqu’à 40 % pour certaines Marques.

Ma solution : Zéro Waste Fashion

 

Maintenant que nous savons que l’industrie du textile produit des déchets excessifs de tissus qui pourraient être réutiliser, de fils et de papiers qui pourraient être recyclés, la voie vers le durable nous appelle ! C’est un passage compliqué car nous n’avons pas encore toutes les habitudes et parfois la réalité ne nous le permet pas non plus. Mais depuis quelques années, plusieurs designers recherchent des solutions innovantes qui pourraient nous aider dans une conception plus éco-responsable. 

 

Le Zero Waste Fashion est une de ces méthodes. Au-delà d’une innovation c’est surtout un mode de vie et de penser. C’est un challenge au quotidien de devoir penser à faire le moins de déchets possible. Tout tissu gaspillé est un affront pour la planète ! Le plus important est de réduire au maximum les déchets pendant le cycle de production et de recycler ce qu’il reste.  

 

Depuis 2019, je travaille sur la « conception zéro déchet » ou « création de patrons zéro déchet », une technique de conception du patron bien particulière. Il s’agit d’ajuster toutes les pièces plates du patron comme “un puzzle” afin de ne pas produire de chutes. Je dois beaucoup réfléchir lors de la conception des modèles, et je suis moins libre dans ma créativité, mais c’est tellement inspirant !

 

Cette façon de travailler est d’ailleurs mise à l’honneur dans ma collection bienveillance. Les morceaux de tissus qui me restent sont réutilisés, jusqu’au moment où ils deviennent trop petits et dans ce cas je les envoie au recyclage. Je fonctionne également ainsi pour mes prototypes. Ils sont démontés, puis le tissu est réutilisé afin de faire de nouveaux prototypes. Je confectionne ensuite des pochettes ou des tote bag quand les morceaux deviennent trop petits.

Crédit photo: Fanny Paris